Éloge de l’instant

2010 Books on Demand, 202 p. ISBN : 978-2-81106-1132-4 11,00 €
2010 Books on Demand, 202 p.
ISBN : 978-2-81106-1132-4
11,00 €

Le temps, vieux problème philosophique depuis Aristote, fait florès maintenant qu’il est tombé aux mains des physiciens et des cosmologistes mais l’instant, comme victime de sa magie, est relégué à la poésie. Entre le fugitif et l’éternité, ce courant d’air qui se prétend éternité ou réalité suprême…

Trop vague, trop ambigu ! À moins que ce ne soit que l’ultime refuge de l’illusion du temps.

On peut, on doit pourtant en parler sérieusement. C’est ce qu’entreprend A. Sournia par sa méthode de « philosophie sauvage » : sans cloisons entre les traditionnelles disciplines tant scientifiques que littéraires, sans ménagements pour les monstres les plus sacrés, mais dans un constant souci, une obsession de cohérence logique. « On peut parler de tout, proclame la philosophie sauvage, mais pas n’importe comment ». Un tel voyage intellectuel ne peut être que fertile en surprises.

Cette approche conduit à distinguer, non pas deux espèces d’instants, mais deux faces en tout instant. Celles-ci sont explicitement définies en référence à une demi-douzaine de notions ou conceptions classiques ou modernes : temps, durée, moi, réel, déterminisme, niveaux d’organisation, systémique, information… On dispose désormais d’une grille de lecture pour l’Instant —sans pour autant avoir rompu un charme, au contraire ; pour parodier une formule de croyants : un peu de science éloigne le mystère, davantage de science l’épaissit.

Texte complet : Éloge de l’instant

Sommaire

Présentation
Trois inconnues majeures
Les magies de l’instant
Au temps des dieux
Questions de physique
Dimanche matin
L’évasion du Cardinal de Retz
Cordoue (photographie du XIIème siècle)
Quelques instants
L’impossible ménagerie
Options mentales
Où est le mystère ?
Éloge de l’instant
Notes et références

10
15
21
36
46
76
84
101
113
148
156
167
184
191